lésion


lésion

lésion [ lezjɔ̃ ] n. f.
• 1160; lat. læsio, de lædere « léser »
1Dr. Atteinte portée aux intérêts de qqn. dommage, préjudice, tort. Spécialt (dans un contrat) Préjudice matériel qui résulte, pour une partie exploitée par l'autre partie, de l'inégalité abusive des prestations du contrat. Vente entachée de lésion. Rescision de la vente pour cause de lésion.
2(1314) Modification de la structure normale d'une partie de l'organisme, à la suite d'une affection, d'un accident. Lésion visible à l'œil nu, à l'examen microscopique. blessure, dégénérescence, inflammation, nécrose, plaie, ulcération. Lésion produite par un coup, un choc ( contusion, ecchymose, hématome) , par une brûlure, par la lumière ( lucite) , par le froid ( engelure, gelure) , par les radiations. Lésion cancéreuse, tuberculeuse. Lésion cutanée, muqueuse, osseuse. Lésion cérébrale, pulmonaire. Il avait « un point douloureux au poumon droit, une lésion qui se cicatrisait lentement » (R. Rolland). Étude des lésions. anatomopathologie.

lésion nom féminin (latin laesio, de laedere, blesser) Modification de la structure d'un tissu vivant sous l'influence d'une cause morbide. Préjudice éprouvé par la personne qui, sans intention libérale, conclut un contrat aux termes duquel sa prestation est disproportionnée par rapport à celle de son cocontractant. (Elle constitue une cause de nullité dans certains cas.)

lésion
n. f.
d1./d DR Atteinte portée aux droits, aux intérêts de qqn.
Spécial. Préjudice subi par l'un des contractants dans un contrat à titre onéreux. Rescision d'un contrat de vente pour cause de lésion.
d2./d MED Altération des caractères anatomiques et histologiques d'un tissu sous l'influence d'une cause accidentelle ou morbide (traumatisme, action d'un parasite, fonctionnement défectueux d'un organe, etc.). L'étude des lésions constitue l'anatomie pathologique.

⇒LÉSION, subst. fém.
A. — Atteinte portée aux intérêts matériels de quelqu'un, à quelqu'un dans ses intérêts. Synon. dommage, préjudice. J'ai ajouté encore la chance d'une lésion dans ma fortune, en le publiant [un manuscrit] à mes risques et périls (LAS CASES, Ste-Hélène, t. 2, 1823, p. 239). Voilà, dans une seule branche de commerce, deux cent millions de lésion pour la France, en vols ou stagnation (FOURIER, Nouv. monde industr., 1830, p. 64). Le crime n'est pas seulement la lésion d'intérêts même graves, c'est une offense contre une autorité en quelque sorte transcendante (DURKEIM, Division trav., 1893, p. 52).
P. anal. Atteinte à quelque chose. Synon. violation. L'émotion musicale a pour base une lésion de la loi : l'irrégularité (MATHIS-LUSSY, Rythme mus. 1911, p. IV, note 1).
DR. Préjudice subi par l'une des parties d'un contrat, qui donne plus qu'elle ne reçoit par suite d'une erreur d'appréciation ou sous la pression des circonstances. Montrez-moi en quoi il y a lésion, où est la lésion? (Ac. 1798-1878). Il est inutile de prouver qu'il y eut, dans cette prétendue vente, lésion d'outre moitié du juste prix (Le Moniteur, t. 2, 1789, p. 370). Pour juger s'il y a eu lésion, on estime les objets suivant leur valeur à l'époque du partage (Code civil, 1804, art. 890, p. 161).
B. — MÉD. Altération pathologique d'une cellule, d'un tissu ou d'un organe dans ses caractères anatomiques ou physiologiques, due à des causes morbides ou traumatiques. Lésion dégénérative, inflammatoire, tumorale; lésion cardiaque, pulmonaire, rénale, vasculaire. Lésion organique du cœur, du poumon. Ce coup de feu lui a fait une lésion légère aux intestins (Ac.). Il était temps qu'il tuât la pieuvre. (...) son bras droit et son torse étaient violets; plus de deux cents tumeurs s'y ébauchaient; le sang jaillissait de quelques-unes ça et là. Le remède à ces lésions, c'est l'eau salée (HUGO, Travaill. mer, 1866, p. 380). Là, l'épaule du blessé fut mise à nu, et le major reconnut que la balle, déchirant les chairs, n'avait produit aucune lésion interne (VERNE, Enf. cap. Grant, t. 2, 1868, p. 221) :
1. — « Je crois pouvoir établir votre diagnostic », dit-il enfin. « Lésion de l'os occipital. Plaie pénétrante et profonde. La balle est restée. Elle doit être logée dans le lobe occipital droit... »
BOURGET, Sens mort, 1915, p. 159.
[Avec un compl. indiquant la cause] Ils déterminent alors un prurit violent (...) et des lésions de grattage du clitoris et des lèvres (BRUMPT, Parasitol., 1910, p. 359).
P. métaph. et au fig. Synon. de blessure. Quelles douleurs profondes, quelles lésions du cœur, désespoirs cachés, blessures brûlantes poussent au suicide ces gens qui sont heureux? (MAUPASS., Contes et nouv., t. 2, Suicides, 1883, p. 823). Il se découvrait une palpitation filiale ignorée et cet arrachement nouveau, après tant d'autres, lui parut une lésion énorme (BLOY, Désesp., 1886, p. 62) :
2. Moi-même je me demande souvent (...) si je ne suis pas en train, même si je dois finalement survivre, de me faire des lésions de sensibilité dont je ne guérirai plus.
ROMAINS, Hommes bonne vol., 1938, p. 206.
REM. 1. Lésionnaire, adj., dr. Qui a un caractère de lésion. Clause lésionnaire. Les causes et les formes des échanges faits depuis quinze ans seront vérifiées pour prononcer la nullité de ceux qui sont lésionaires [sic] pour le Roi et la Nation (Recueils textes hist., Cahiers de Doléances Nancy, 1789, p. 17). 2. Lésionnel, -elle, adj., méd. a) Caractérisé ou causé par une/des lésion(s). Au lieu de voir là coïncidence ou association fortuite, il recherche la cause de cet ensemble lésionnel et se rend compte que ces lésions (...) correspondent en réalité à l'atteinte d'une même artère cérébrale (Ce que la Fr. a apporté à la méd., 1946, p. 271). Il a été ainsi conduit à distinguer une aphasie liée à un trouble de la compréhension, dite de Wernicke, dont l'origine lésionnelle n'est plus frontale mais pariéto-temporale (BARIÉTY, COURY, Hist. méd., 1963, p. 672). b) Qui se rapporte aux lésions. Localisation lésionnelle. Dans l'interprétation des résultats de la psychochirurgie, il convient de distinguer psychochirurgie lésionnelle et psychochirurgie fonctionnelle (DELAY, Psychol. méd., 1953, p. 200). Comme il l'a fait pour la typhoïde, avec cette nouvelle preuve de la diphtérie, cet autodidacte proclame la spécificité des maladies : spécificité étiologique, spécificité lésionnelle, spécificité clinique (BARIÉTY, COURY, Hist. méd., 1963p. 612).
Prononc. et Orth. : []. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1175 « dommage » senz lesïon (BENOÎT DE STE-MAURE, Chron., 9913 ds T.-L.); spéc. dr. 1261 « préjudice porté aux intérêts de qqn » (AN J 1124, pièce 2 ds GDF. Compl.); 2. 1314 « atteinte à une partie de l'organisme » (Chir. de H. de Mondeville, éd. A. Bos, § 1712). Empr. au lat. laesio dr. « tort, dommage » et « lésion, blessure », rare av. l'époque imp., surtout en usage à basse époque (TTL, s.v.). Fréq. abs. littér. : 261. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 333, b) 341; XXe s. : a) 374, b) 416. Bbg. DUB. Dér. 1962, p. 48 (s.v. lésionnel).

lésion [lezjɔ̃] n. f.
ÉTYM. V. 1175; du lat. læsio, de lædere « léser ».
1 Dr. Atteinte portée aux intérêts de qqn. Dommage, préjudice, tort. Spécialt (dans un contrat). Préjudice matériel qui résulte, pour l'une des parties, du défaut d'équivalence entre les prestations imposées par le contrat. || Vente entachée de lésion. || Rescision de la vente pour cause de lésion (→ Léser, cit.).
1 La lésion qu'elles souffraient dans un partage si inégal (…)
Racine, Port-Royal.
2 C'est à lui (Dioclétien) que nous devons la loi qui annule les contrats de vente dans lesquels il y a lésion d'outre-moitié. Il dit lui-même que l'humanité dicte cette loi (…)
Voltaire, Essai sur les mœurs, VIII.
3 La lésion ne vicie les conventions que dans certains contrats ou à l'égard de certaines personnes (…)
Code civil, art. 1118.
2 (1314). Modification de la structure normale d'une partie de l'organisme. || Lésion visible à l'œil nu, à l'examen microscopique. Blessure, dégénérescence, désordre, gangrène, inflammation, nécrose, plaie, trouble, ulcération. || Lésion primaire, marquant le début d'une dermatose. || Lésion secondaire, qui fait suite à une lésion primaire ou qui complique une maladie cutanée existante. Complication. || Lésion produite par un coup, un choc ( Contusion, ecchymose, hématome), par une brûlure, par le froid ( Engelure, gelure). || Lésion syphilitique, tuberculeuse (→ Endormir, cit. 37; garder, cit. 55). || Lésion par écrasement, par souffle. || Lésion cutanée, muqueuse, osseuse. || Lésion cérébrale, pulmonaire. || Lésion infectieuse (cit.). || Lésions cérébrales entraînant une aphasie, une paralysie. || Lésions de la moelle épinière ( Poliomyélite), du bulbe (cit. 2). || Lésion affectant les fonctions, la structure d'un organe. || Lésion décelée par un examen (cit. 9) médical. || Étude des lésions. Anatomopathologie.
4 (Le médecin) venait d'examiner le jeune homme, sans lui trouver aucune blessure apparente; mais il craignait des lésions intérieures, car de minces filets de sang apparaissaient aux lèvres.
Zola, la Bête humaine, X.
5 Il avait toujours un point douloureux au poumon droit, une lésion qui se cicatrisait lentement, et des accès de toux nerveuse, qui l'empêchaient de dormir, la nuit.
R. Rolland, Jean-Christophe, La foire sur la place, p. 815.
DÉR. et COMP. Lésionnaire, lésionnel. Radiolésion.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Lesion — Lésion Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Suivant les contextes, le terme lésion peut désigner différente choses : En médecine, une lésion désigne une partie d un organe se trouvant… …   Wikipédia en Français

  • lesión — f. patol. Alteración o daño producido en la estructura o función de un tejido u órgano. Medical Dictionary. 2011. lesión daño o …   Diccionario médico

  • lesion — Lesion. s. f. Tort, dommage qu on souffre en quelque transaction, en quelque marché. Il y a lesion d outre moitié de juste prix. il ne peut pas souffrir cette lesion sans s en plaindre. montrez moy en quoy il y a lesion, où est la lesion …   Dictionnaire de l'Académie française

  • lesion — le·sion / lē zhən/ n [Anglo French, damage, injury, from Latin laesio, from laedere to injure] in the civil law of Louisiana: loss from failure to receive a threshold amount or value (as one half market value) for immovable property conveyed or… …   Law dictionary

  • lesion — (n.) early 15c., from M.Fr. lesion, from L. laesionem (nom. laesio) injury, from pp. stem of laedere to strike, hurt, damage, of unknown origin. Originally with reference to any sort of hurt, whether physical or not …   Etymology dictionary

  • lesión — sustantivo femenino 1. Alteración de un tejido orgánico por una enfermedad o traumatismo: En la pelea sufrí lesiones de diversa consideración. La enfermedad le ha causado graves lesiones en los pies. 2. Daño o perjuicio en general: Las calumnias… …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • Lesion — Le sion (l[=e] zh[u^]n), n. [F. l[ e]sion, L. laesio, fr. laedere, laesum, to hurt, injure.] A hurt; an injury. Specifically: (a) (Civil Law) Loss sustained from failure to fulfill a bargain or contract. Burrill. (b) (Med.) Any morbid change in… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • lesion — *wound, trauma, traumatism, bruise, contusion Analogous words: *injury, hurt, damage …   New Dictionary of Synonyms

  • lesion — [n] injury, wound abrasion, bruise, contusion, cut, gash, laceration, scrape, scratch, sore; concept 309 …   New thesaurus

  • lesión — (Del lat. laesĭo, ōnis). 1. f. Daño o detrimento corporal causado por una herida, un golpe o una enfermedad. 2. Daño, perjuicio o detrimento. 3. Der. Daño que se causa en las ventas por no hacerlas en su justo precio. 4. Der. Perjuicio sufrido… …   Diccionario de la lengua española


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.